Isla Española, Punta Suarez

Publié le par nicolaketal.over-blog.org




L'avantage de ce type de croisière, c'est qu'on ne voit pas les trajets passés: je m'endors hier soir devant Isla Floreana et je me réveille (après dix heures d'un sommeil de plomb!) frais et dispo face à l'Isla Española! Cette petite ile, à l'Est de Floreana, est la plus Sud de l'Archipel. Contrairement aux précédentes, celle-ci est toute plate, pas de cônes volcaniques ici. Nous débarquons à huit heures pour une matinée de marche à travers ses blocs de roches volcaniques. À peine avons nous posés le pied à terre que nous voilà "cueillis" par un grand nombre d'otaries et par un nombre non moins important d'iguanes marins. Ceux-ci ne sont pas tout noir comme à San Cristobal ou à Santa Cruz mais bariolés: dégradés de rouges et de turquoises parent leur épaisse peau. Ils sont ainsi beaucoup plus présentables mais toujours aussi impressionnants! Nous croiserons également de nombreuses espèces d'oiseaux (adultes et petits), notamment des fous masqués, de beaux phaétons à bec rouge et de très exotiques fous à pattes bleues. En plus d'une faune très riche et belle, Española présente de magnifiques paysages volcaniques (en dépit de l'absence de reliefs). Au terme de notre promenade, nous tomberons sur un phénomène étonnant: la mer qui s'engouffre sous une dalle rocheuse est propulsée violemment en grand geyser par un trou; cela est très beau. Nous retournons en fin de matinée au bateau pour diner et tailler la mer vers une autre destination de l'île!

Publié dans Galapágos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article