Isla Floreana, Corona del diablo!

Publié le par nicolaketal.over-blog.org




Nous partons donc en dinghy vers un groupe d'ilôts répondant au doux (et engageant!) nom de Couronne du Diable, pour aller observer la faune sous marine. C'est un ensemble de petites îles constituée de roches volcaniques noires (comme tout l'archipel d'ailleurs!). La plus importante est en forme de demi-lune, la couronne étant finalisée par un autre ilôt oblongue. Nous décrirons un huit à travers la couronne. A peine immergés, nous en prenons plein les yeux: des milliers de poissons, de toutes tailles, de toutes sortes, de toutes couleurs, évoluent tranquillement autour de nous! L'endroit est magique. La variété et la concentration des poissons sont hallucinantes! Nous croiserons, entre autres, durant notre heure d'observation, raies léopards, sting raies(je ne connais pas le nom français), requins à pointe blanche (pas loin de deux mètres, je ne fais pas le malin! Mais pas de requin marteau malheureusement...), Napoleon, clown, étoiles de mer bleues... Cette session snorkeling est un pur enchantement! Au bout d'une heure, l'eau étant ici assez fraiche, nous rejoignons le dinghy, puis l'Amigo, mort de faim mais heureux! L'après midi , après une petite sieste salvatrice (et oui, toutes ces émotions fatiguent!) durant laquelle l'équipage s'active et nous conduit à un autre mouillage quelques miles à l'Ouest(Post office Bay), nous retournons à terre. Nous commençons par visiter une place historique devenue très touristique, la "poste" locale. Un tonneau servant de boite aux lettres aux baleiniers d'en temps trône au milieu d'un tas de planche. Cela présente peu d'intérêt... Nous explorons ensuite une longue et intéressante grotte naturelle formée par la lave et débouchant sur une réserve sous-terraine d'eau douce très froide avant de nous munir de nouveau de notre équipement de snorkeling. Cette fois-ci, nous aurons moins de chance, la houle entre dans la baie et la visibilité est nulle... À la sortie de l'eau, étant dévorés par les moustiques et autres thaons, nous nous empressons de rejoindre le bord. La soirée se déroule sans encombre. Je pars me coucher la tête pleine de belles images...

Publié dans Galapágos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article